La RATP, l'association biblionef et l'Institut français conjuguent leurs efforts pour un don de 4000 ouvrages en Français dans la région du Gauteng

Don-Biblionef-RATP-2016-afrSuite à la donation de 4000 ouvrages rendue possible grâce au concours de la Fondation RATP de l’association Biblionef et de l’institut français d’Afrique du Sud, l'opération 2016 a été un succès.

Afin de célébrer la création de la toute nouvelle Association des professeurs du Gauteng, il s’agissait cette année de pourvoir l’ensemble des établissements de la région où le français est enseigné en livres neufs en langue française. La dotation de 2016, avec 132 établissements bénéficiaires dépasse celle de 2015 qui avait touché les 40 établissements où la majorité des apprenants sont concentrés. La dotation de 2016 a non seulement renforcé la présence de la langue française dans les bibliothèques des établissements bénéficiaires de 2015 mais aussi touché de nouveaux et nombreux établissements, certains fortement défavorisés. Offrir aujourd’hui 4000 livres aux 10 500 enfants et adolescents qui apprennent le français dans la région du Gauteng constitue une opération forte, importante pour les actions que nous menons tout au long de l’année avec nos partenaires.

Cette opération a été largement saluée par les établissements bénéficiaires via leurs principaux, leurs proviseurs, les enseignants de français et les apprenants eux-mêmes sous la forme de lettres de remerciements et de messages chaleureux. La dotation de livres en français permet de rejoindre deux missions essentielles de nos services culturels, à savoir le soutien de l’enseignement du français et la promotion du livre comme enjeu culturel.

Comme en 2015, outres quelques jeux pour la classe de langue et dictionnaires, les livres choisis n’étaient pas des livres scolaires mais des livres sélectionnés pour leur caractère ludique, afin de renforcer ou faire éclore le plaisir de la lecture via des livres illustrés, des ouvrages en « français facile » adapté au niveau linguistique des apprenants, des bandes dessinées. Les romans, mêmes courts, sont plus à l’attention du public francophone n’ayant pas ou peu d’accès à l’écrit en langue française.

La sélection de cette année a fait la part belle aux ouvrages jeunesses qui rencontrent un succès indéniable. Les enseignants eux-mêmes sont d’ailleurs agréablement surpris de l’intérêt de leurs apprenants pour ces ouvrages en langue étrangère, le taux d’emprunt de ces livres semble déjà bien prometteur. Au niveau primaire, certaines histoires sont lues et relues par les enseignants, à la demande des apprenants hilares.

Grace à cette opération, Nous démultiplions les points d’accès à la culture et à l’écrit en langue française, ce qui jusqu’à présent n’était possible qu’à la médiathèque de l’Institut français et à celles des Alliances françaises de Johannesburg et de Pretoria. La constitution de sections en langue françaises au sein des établissements scolaires répond ainsi à un besoin de proximité et pose les bases solides pour un accroissement à venir.

La logistique de l’attribution de cette nouvelle dotation a été pilotée par le bureau de coopération pour le français et co-pilotée par la nouvelle association des enseignants de français du Gauteng (l’APFG). La mutualisation de bonnes pratiques et techniques d’animation des nouvelles sections en langue française fait actuellement l’objet d’une discussion au sein de l’APFG.

Cette dotation a permis de soutenir et reconnaitre le corps enseignant dans son effort pour la promotion du français au sein des établissements du Gauteng, L'institut français souhaite remercier l’association Biblionef et la Fondation RATP de leur contribution.